meilleurtauxlogo

Simulation de crédit maison avec meilleurtaux.com

J’ai trouvé pour vous des sites qui vous permettront de réaliser une étude précise de vos moyens de financement pour votre future maison. Aujourd’hui j’ai effectué un test avec le site Meilleurtaux.com, que je trouve très bien fait. Ce site permet d’être mis en contact avec de nombreuses banques françaises, qui proposent des offres adaptées à l’achat d’un bien immobilier. Lire la suite

Comment optimiser sa gestion de biens pour rester rentable ?

Gestion de biensOptimiser votre gestion de biens, c’est avant tout garantir leur rentabilité !

Que l’on soit particulier ou professionnel, la gestion d’un ou de plusieurs logements nécessite plus qu’une connaissance de la maintenance et des principes de base de la location.

Pour faire un bon investissement et être sûr que l’entreprise sera rentable, il faut au moins connaître le marché de l’immobilier ainsi que ses nombreux domaines d’expertises, les valeurs en vigueur sur le marché, les assurances et bien évidemment, tout ce qui concerne la fiscalité. Ce qui, vous l’admettrez, n’est pas toujours à notre portée !

Voilà pourquoi, il est plus sûr de confier la gestion des biens à un professionnel !

Qu’est-ce qu’un gestionnaire de biens immobiliers ?

Si vous possédez une ou plusieurs maisons, appartements, locaux commerciaux, locaux professionnels, des immeubles et même des parkings, le gestionnaire de biens immobiliers est celui qui pourra vous aider dans la gestion locative de tous ces derniers.

Son expertise, son expérience, mais surtout sa connaissance du droit immobilier, du bâtiment ainsi que des fiscalités fera de lui le meilleur conseiller, le meilleur guide, mais surtout le meilleur mandataire pour vous représenter et pour défendre vos intérêts.

Quel est le rôle d’un gestionnaire de biens immobiliers ?

Il devra optimiser la gestion de biens immobiliers. En gros, en sollicitant ces services, vous vous déchargerez de toutes les tâches ingrates et méconnues qui toucheront de près ou de loin à la gestion locative. Concrètement, il aura pour rôle de :

  • chercher, trouver et choisir les locataires
  • rédiger le contrat de location
  • envoyer des avis d’échéance

Mais aussi de :

  • prévoir, planifier et surveiller les éventuels travaux
  • assurer les négociations
  • garantir le maximum de taux d’occupation
  • gérer les locataires et les éventuels conflits
  • représenter ses clients

Où trouver un gestionnaire de biens immobiliers ?

Vous pourrez trouver un professionnel pour optimiser la gestion de vos biens sur le-havre.citya.com/.

Vous êtes en couple ? La gestion de biens n’est pas exactement le même pour le régime légal. Un gestionnaire de biens demeure toutefois le plus à même de vous apporter plus d’information à ce sujet.

Nexity lance son infographie sur le prêt à taux zéro

Le prêt à taux zéro est un avantage non négligeable lors de l’achat d’un bien immobilier. En effet vous pourrez emprunter une certaine somme sans débourser le moins d’euros en frais de dossier et en intérêt.

Présentation du PTZ

Mais tout le monde ne peut pas y voir accès. En effet, le prêt à taux zéro est réservé à une certaine catégorie de personnes. Ce prêt est réservé aux personnes achetant leur première résidence principale et aux personnes n’ayant pas été propriétaire depuis deux ans. Les personnes handicapées ou en invalidités pourront également en profiter.

Si vous achetez un logement ancien, vous n’aurez pas le droit au ptz, en effet, il est réservé aux personnes souhaitant acquérir un bien neuf. A moins que le bien ancien ait besoin de gros travaux de rénovation. Dans ce cas-là il pourra être compté comme bien neuf.

Le calcul du prêt

Pour calculer le prêt à taux zéro on applique un pourcentage au prix maximal du bien toutes taxes comprises dans la limite d’un plafond qui varie en fonction de la situation géographique du bien et du nombre de personnes qui occuperont le logement.

Pourcentage appliqué :

  • Zone A : 33%
  • Zone B1 : 26%
  • Zone B2 : 21%
  • Zone C : 18%

Retrouvez les différents plafonds ici

La durée du remboursement varie en fonction de votre capacité à rembourser. Cela est compris entre 12 et 25 ans.

L’infographie

Ce prêt n’est pas connu de tout le monde, et cela peut paraitre flou pour beaucoup de personnes. Nexity a publié il y a quelques jours une infographie présentant le prêt à taux zéro en mettant en avant les informations de bases.


Illustration du prêt à taux zéro

Source : Nexity

Comment bien organiser votre séjour d’affaire à l’étranger ?

Les séjours d’affaires revêtent toujours une importance particulière pour l’entreprise. Ils débouchent soit par l’ouverture vers l’international, le gain de nouveaux clients, soit par la signature d’un gros contrat. Voilà pourquoi, bien organiser son voyage d’affaire est indispensable, surtout s’il doit être effectué à l’étranger.

Lire la suite

Une bonne assurance, dans votre intérêt…

C’est un fait, être assuré est primordial de nos jours. Pas question de se mettre derrière le volant ni de dormir sous un toit sans assurance. Et pire encore, pas question pour les banques de vous faire crédit si vous n’êtes pas assuré !

Mais il faut l’avouer, être assuré est une chose, avoir la bonne assurance en est une autre. Car avec les offres qui pullulent sur le marché, souscrire le bon contrat chez le bon assureur est loin d’être un jeu d’enfant ! Lire la suite

Maitriser ses dépenses et faire les bons choix

Maitriser vos coûts : mode d’emploi

Que vous soyez comptable en entreprise, entrepreneur, ou simplement un particulier, apprendre à maîtriser vos coûts est la clé de l’enrichissement. En effet, indépendamment de votre niveau de revenus ou votre niveau d’activité, si vous ne parvenez pas à maîtriser vos dépenses, vos dépenses augmenteront indéfiniment dans le temps (besoins > ressources) et vous poussera à la banqueroute… Lire la suite

girardin

Impact financier du Cloud Computing – Analyse

Impact financier du Cloud Computing – Analyse

Si le Cloud Computing est devenue monnaie courante et affole depuis quelques années le monde des technologies de l’information, aumeilleurtaux.net a voulu se pencher sur l’impact du Cloud sur le budget des entreprises et des utilisateurs. Qu’est-ce que le Cloud Computing et quels sont les avantages et les inconvénients de cette pratique d’un point de vue financier et de gestion du risque ? C’est ce que Martin du blog candix.fr a tenté d’analyser pour nous tout au long de ce dossier. Lire la suite

Canada : 5 conseils pour acheter un appartement sur plan en toute sécurité

Vous êtes bel et bien décidé à acheter du neuf et « sur plan » notamment parce que cela vous donner le grand avantage de pouvoir modeler votre appartement un peu comme vous l’avez toujours désiré !

Cependant avec toutes les histoires sordides qui se racontent à propos de l’achat sur plan, vous n’êtes pas vraiment rassuré et je comprends ! Entre ceux qui n’ont jamais vu leur appartement sortir de terre ni revu la couleur de leur argent ou ceux qui se sont vu livré d’horribles logements, il y a de quoi s’inquiéter un peu. Et puis, investir autant d’argent dans quelque chose qui n’existe pas, voilà qui n’est pas évident. Je vous propose ainsi quelques clés pour vous lancer plus sereinement dans cette aventure.

 

1-   «Do it yourself » !

Afin d’éviter d’entrer dans les annales maudites de la VEFA (Vente en l’État Futur d’Achèvement), constituez-vous une armée de votre côté. Un courtier, un notaire et bien sur un inspecteur que vous saurez complètement neutre dans l’affaire. Vos soldats auront donc pour mission de gérer vos affaires, de tout vérifier avec vous avant que vous n’apposiez votre signature au document final et définitif de promesse d’achat. Ils sauront se renseigner adéquatement sur le promoteur ainsi que sur le constructeur afin de vous assurer qu’il s’agit bien d’une bonne affaire ou non.

De votre côté vous pouvez également vous informer en discutant avec d’autres professionnels du secteur ou encore en inspectant le site internet du promoteur. Un site où l’on trouve de nombreux détails sur le projet, sur ce qui s’apprête à être construit, les plans, l’environnement des futurs appartements est un site qui inspire une certaine confiance envers le promoteur.

2-   Soyez certain que tout vous correspond

Une fois que vous avez pris connaissance de ce qui vous est offert et de ce qui est possible pour vous au niveau de la personnalisation du plan. Une fois que vous aurez soigneusement vérifié la réputation de votre promoteur et de votre constructeur, c’est désormais le moment de réfléchir à tête reposée afin de prendre votre décision.
Revenez sur chacun des points importants : le plan de l’appartement, l’environnement dans lequel il est situé, le temps des travaux, les clauses du contrat…Tout cela doit correspondre à vos attentes et besoins. Si vous ne parvenez pas à prendre votre décision, vous pouvez toujours appliquer la méthode du Pour et du Contre.

3-   Vérification pointilleuse et signature

Avant d’arriver au moment fatidique de la signature, lisez et relisez le contrat seul et avec des professionnels impliqués et non impliqués dans le projet. Ne signez surtout pas n’importe quoi n’importe comment. Vérifier toujours avec minutie chacun des documents qui s’accumulent dans votre dosser et n’oubliez jamais d’en parler autour de vous.

4-   Payez en toute sécurité

Il y a une chose essentielle à savoir : pas de paiement complet avant la fin des travaux ! Sinon, très franchement, ça sent l’entourloupe !
Les paiements s’échelonnent, en général, de cette manière :

- 35 % du prix est payé à la fin des fondations

- 70 % à la mise hors d’eau

- 95 % une fois les travaux achevés

- Le solde, soit 5 %, est payé à la livraison

Autre chose à connaître : ne libellez pas le chèque à l’ordre du promoteur mais bien à votre notaire ou à votre banque dépositaire des fonds !

5-   Blindez-vous !

Avant de signer, n’hésitez pas à augmenter encore davantage votre sécurité. Au cas-où les travaux ne seraient pas achevés à temps, qu’allez-vous faire ? De votre côté, vous aurez lâché votre appartement et vous vous retrouverez sans toit jusqu’à la fin des travaux ? Afin d’éviter ce genre de situation qui peut rapidement devenir gênante, établissez des clauses qui vont vous protéger en cas d’imprévu. Par exemple, si les travaux ne sont pas terminés à temps, vous devriez être dédommagés grâce à votre contrat.

Suite à ces cinq conseils, vous voilà plus aguerri sur l’aventure de l’achat sur plan. Loin d’être une décision hasardeuse, l’achat sur plan peut s’avérer un excellent choix surtout si vous aimez le sur mesure. Cependant, pour qu’elle soit une aventure heureuse, la VEFA doit être bien préparée et scrupuleusement examinée.

Livret A et le Livret Développement Durable bloqués : et ensuite ?

Un écureuil... ça épargne toute l'année !Les petits écureuils que nous sommes font parfois beaucoup d’économie. En bon père de famille, je le répète fréquemment, il est important de se constituer une réserve sous forme d’épargne. Les livrets A et LDD sont un bon départ, mais les plus économes en arrivent, après quelques années d’économies, à bloquer ces livrets à taux réglementé. Lire la suite

Parier sur la Bourse en 2013 ?

Quand commencer à investir en Bourse ?

Depuis le début d’année le CAC 40 s’est redressé de près de 8% avec un plus haut ces derniers jours au dessus de la barre des 4 000 points, sur un an l’indice français affiche une progression supérieure à 30% ! Pourtant l’économie va mal, le chômage progresse, la croissance n’est pas au rendez-vous… Faut-il alors faire le choix de l’investissement sur les marchés, est-ce le bon moment ?

Comme le signale fort judicieusement le Huffingtonpost, les marchés sont aidés par la politique monétaire accommodante et même super-accommodante des banques centrales à travers le monde avec bien sûr la Banque Centrale américaine et son taux directeur proche de 0%, mais également du coté européen, le taux directeur de la BCE désormais fixé à 0.5%. Les autorités monétaires ouvre les vannes, les robinets sont ouvert pour tenter de redonner confiance, pousser à l’investissement, l’effet qui se fait attendre du coté de l’économie réelle redonne espoir à la communauté financière qui se réengage massivement sur les marchés actions notamment.

Les périodes d’après crise sont généralement le meilleur moment pour les investisseurs de se réengager sur les marchés, certaines actions d’entreprises sont sous évaluées, et des opportunités se présentent avec l’apparition d’entreprises qui ont su résister durant la crise ou encore profiter de la crise pour faire évoluer leur modèle ou leur business.

Mais comment faire pour débuter en bourse ?

L’univers de la Bourse n’est pas fait pour tous les épargnants, investir en bourse, c’est en effet être conscient qu’il est possible de perdre tout ou partie de son capital. Comme il se dit généralement sur les marchés, « investir en bourse, c’est accepter de perdre ». Ceci étant dit, pour débuter en bourse, un épargnant se doit de maîtriser le vocabulaire et les principes de base sur les marchés actions, des connaissances qui peuvent être acquise sur des guides comme le guide boursier de Trader-Finance.fr, la section économie de Wikipedia et bien d’autres, le web financier regorge de sites d’informations sur ces sujets.

Vient ensuite le moment fatidique du choix d’un intermédiaire, il est bien sûr possible d’acheter des actions via sa banque, mais des courtiers spécialisés permettent depuis le début des années 2000 d’investir avec des frais réduits, ces courtiers ne vous sont pas inconnus car présents sur les chaines financières, des courtiers comme Fortuneo, Binck, Bourse Direct, CortalConsors…

Alors est-ce le bon moment pour lâcher les livrets d’épargne et commencer à placer une partie de son épargne sur le marché des titres, l’avenir nous le dira, mais pour bon nombre d’experts, des opportunités d’achat sont présentes sur les marchés, à vous ensuite de découvrir les perles en fonction de votre stratégie, de votre horizon de temps…

Pour acheter des actions sans passer par sa banque, grâce à des
courtiers en ligne, visitez actions-boursieres.fr en cliquant ici.

L’impact de la crise sur la demande de regroupement de crédits

Voila une question assez simple, mais à laquelle il est assez difficile de répondre en se basant sur des chiffres officiels : est-ce que la crise impact le regroupement de crédit sur www.partners-finances.com. En effet, j’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvé de véritable source fiable à ce sujet. Faute d’information fiable, il faut exposer quelques idées pour faire avancer le schmilblick !

L’analyse d’un point de vue de la demande est intéressante dans la mesure où l’offre ne créait pas sa propre demande, cf Jean Baptiste Say. Pas de demande, pas d’offre, c’est la règle du jeu. Si les gens n’ont pas besoin de rachat de crédit, inutile d’essayer de leur en vendre, cela ne fonctionnera pas !
Le rachat de crédit dépend essentiellement de la capacité des ménages à recouvrir leurs prêts. En temps de crise, le chômage est à un niveau plus élevé qu’à la normale. La conséquence de cette perte d’emploi, ou de cette inactivité pour les plus jeunes, peut se traduire par une baisse de la demande de crédit (il est difficile d’emprunter quand on ne dispose d’aucun revenu salarié). Cela se traduit à n+1 à n+2 (approximativement) par une baisse de la demande de crédit, aussi bien conso qu’immobilier, pour cette catégorie de la population. Cette baisse est donc sans impact immédiat sur la demande de rachat crédit, mais sera peut-être constatable par la suite.
Ensuite, bien qu’il soit encore un peu tôt pour parler d’une crise immobilière, les prémices d’une très importante crise sont néanmoins présentes : taux d’intérêt très bas, baisse de la demande de crédit, stagnation voire baisse des prix de l’immobilier en dehors des très grandes villes. La baisse des volumes de vente de logement se traduit naturellement par une baisse de la demande de prêts immobiliers (mais pas systématiquement).
Enfin, les ménages dans lesquels un des membres à perdu son emploi peuvent se trouver en situation de baisse de revenue, qui peut se traduire par une incapacité, ou au moins une difficulté, temporaire, à rembourser l’emprunt contracté quelques mois ou années avant.
Conclusion, sur le court terme la perte d’emploi se traduit par une moindre demande de crédit, mais une potentielle incapacité à rembourser des crédits, se traduisant par une hausse de la demande de regroupement de crédit. Sur le long terme, et à condition que le taux de chômage n’augmente pas, la demande de rachat de crédit devrait diminuer, dans des proportions assez difficile à anticiper.

Duflot, Scellier, Malraux : comment s’y retrouver ?

Le nombre de lois permettant de défiscaliser est assez impressionnant. Les lois portant spécifiquement sur l’immobilier sont elles aussi nombreuses, bien que le nouveau gouvernement ait effectué quelques modifications. Voici quelques ressources pour faire le point.

La loi Duflot

La Ministre en poste, M. Duflot, a ajouté son grain de sel, c’est pourquoi je vous recommande vivement la lecture de l’article dédié à la loi Duflot, sur le site Dispositif Duflot. L’information importante sur cette incitation à l’investissement locatif peut-être ainsi résumée :

Tout investisseur domicilié en France qui acquiert, entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2016 un logement neuf ou en état futur d’achèvement peut bénéficier du dispositif Duflot, sous condition, notamment, de respecter un plafond de loyer et un plafond de ressources du locataire.

Le dispositif Scellier

Ce dispositif n’est plus d’actualité, si vous souhaitez en connaitre les modalités je vous invite à consulter l’article sur le dispositif Scellier (src : wikipedia)

Le dispositif Malraux

Cette loi est destiné à favoriser la rénovation des vieux batiments. Vous trouverez toutes les infos sur le site dédié à la loi Malraux, et sur l’article sur le dispositif Malraux sur Aumeilleurtaux.net.

Comment se porte la sécurité des taux variables ces derniers mois ?

C’est la question qui me vient à l’esprit quand je vois l’évolution des différents taux, notamment ceux variables. La sécurité est un sujet important dés lors que l’on parle d’argent, mais pas seulement. En effet, si l’on regarde de plus prêt la demande croissante en gardiennage des maisons ou des entreprises, on comprend que cette thématique est devenue un enjeu majeur. Une société de sécurité gardiennage ne connait pas les mêmes problématiques qu’une entreprise qui cherche à sécuriser ses placements, bien que l’un puisse s’accorder avec l’autre.

Pour revenir au sujet initial, je vous recommande la lecture de cet article, qui traite de l’équilibre entre rendement du placement et sécurité. L’évolution des taux est clairement à la baisse, comme en témoigne cette page sur le site Empruntis. Enfin, pour mieux comprendre l’évolution des taux sur le marché boursier, je vous recommande http://www.crdp-montpellier.fr/ressources/dda/finances/dda4_d2.html , qui contient beaucoup d’informations utiles.

Le rachat de crédit, une solution toujours d’actualité

Une de mes amies m’a récemment confié qu’elle avait des petits problèmes pour rembourser ses crédits. Elle m’a envoyé un message type SMS me disant « ke pens tu d rachat credit« . J’ai hésité à lui dire d’aller sur mon site pour avoir toutes les infos nécessaires pour faire un rachat de credit, mais j’ai préféré faire quelques petites recherches pour aboutir à la conclusion que le nombre d’acteurs a radicalement augmenté depuis la dernière fois que je me suis renseigné sur le sujet !
En l’occurrence je ne savais que trop lui conseiller. En effet, il y a tellement de possibilités qu’il convient de tester différentes offres (tout au moins de faire un comparatif). Les sites invitent souvent à remplir un formulaire, ce qui permet d’être contacté ensuite. Je vous conseille de faire ça (notamment si vous avez fait un credit consommation) puis de comparer les différents taux qui vous seront proposés !

Investir dans les grands crus ?

C’est en lisant un vieux magazine Challenge que j’ai pris connaissance pour la première fois de ce type d’investissement. L’idée peut sembler un peu surprenante dans un premier temps, mais quand regarde un peu plus en détail, il y a des opportunités intéressantes !

Des entreprises se sont spécialisées dans ce business (European Millesimes – EML index, Bergère Investment, Patriwine, R&S Corp…) J’avais fait un calcul, un peu à la louche, en comparant les prix des vins (tout au moins la cote) il y a quelques années, suite à un cadeau d’un amis. La différence était d’environ 10 % d’une année à l’autre. C’est énorme ! L’entretien d’une cave à vin ne demande presque aucun effort, il n’y a donc presque pas de frais variable : l’or rouge reste couché bien sagement…mais continue à prendre de la valeur ! Visiblement, investir dans les grands crus est donc assez rentable à l’heure actuelle.

Le sujet vous intéresse ? Je vous invite à consulter l’article de Challenge qui vous donnera quelques infos très pratiques en fonction du type d’investissement que vous souhaitez réaliser.

epargner-argent

Ouvrir un compte épargne : Quels avantages ?

Un compte épargne se définit comme un contrat permettant d’effectuer un dépôt d’argent dans un établissement bancaire ou autre organisme semblable (caisse d’épargne). Ce type de contrat permet des versements et des retraits libres, sans valeur limite. Il concerne principalement la partie des revenus qui n’est pas affecté à la consommation. Souscrire à un compte épargne permet de bénéficier de nombreux avantages.
En premier lieu, c’est le meilleur moyen de sécurisé votre capital. En effet, à la différence des placements dont la valeur varie en fonction des cours boursières, ce contrat est exempté de toutes sortes de risques. Le capital aussi bien que les intérêts qui en découlent sont bel et bien garantis.
En second lieu, un compte épargne avantage de la flexibilité des versements et des retraits. Il n’y a pas de dates d’échéances à respecter. Vous pouvez retirer votre épargne ou le ravitailler à n’importe quel moment en fonction de vos besoins et/ou de vos moyens. Tout dépend de votre modalité de virement. Avec un virement permanent, vous épargnez un capital fixe par mois et utilisé les fonds réunis en vue d’une consommation future. Avec un virement ponctuel, par contre, le montant des épargnes dépend de votre capacité budgétaire.
En troisième lieu, les placements rapportent un intérêt annuel. La rémunération des comptes épargnes varient entre 2 à 3% d’intérêts perceptibles tous les 31 décembre de chaque année.
Parmi les principaux comptes épargne, le livret d’épargne demeure incontestablement le plus connu. Tous particuliers peuvent ouvrir un livret d’épargne auprès d’une banque. Ce compte peut être réglementé ou non réglementé en fonction de la rémunération des dépôts d’argent par l’Etat ou par la banque.
A titre d’exemple, BforBank, banque en ligne qui se fait spécialiste du patrimoine financier, propose un livret épargne.

Mon point de vue sur l’évolution du marché immobilier

Le marché de l’immobilier est très particulier. C’est un petit casse tête pour les économistes, les banques, les investisseurs et les particuliers.  Les prix du marché dépendent de l’offre et de la demande, qui elle-même dépend de beaucoup de facteurs. La conjoncture actuelle vient brouiller un petit peu plus les cartes.

 

Pour rédiger cet article, je me base sur la situation de ma sœur, qui habite à proximité de Nantes, et de mon cas, locataire parisien. Ma sœur s’est laissée tenter par un achat de maison neuve : il a fallut faire une tonne de démarches, obtenir des aides d’un peu partout, mais au finale, elle bénéficie d’un très beau logement, dans un quartier assez chic, alors qu’elle bénéficie de revenus modestes. Bilan de l’opération 1 an après la construction : le prix du bien a grimpé de 30 % par rapport à sa valeur initiale… Elle a trouvé un programme immobilier neuf qui correspondait vraiment à ses capacités d’endettement. Grace aux différentes démarches, et au temps passé, elle est particulièrement bénéficiaire dans cette acquisition.

Dans mon cas, j’ai hésité à acheter un appartement sur Paris, à la hauteur de mes faibles moyens : presque aucune aide, aucun programme immobilier sur du neuf (ou presque pas), bref, le scénario catastrophe. L’immobilier a pris 20 % en deux ans à Paris. Conclusion : sous prétexte de ne pas pouvoir acheter du neuf, et une grande superficie, j’ai dépensé de l’argent à fond perdu et je n’ai pas bénéficié de la plus value qu’aurait pris mon bien immo. J’ai un peu la rage, mais ça va : je vis dans une colocation, et ça a son lot d’avantage !

Mon avis sur tout ça : quand vous pouvez acheter du neuf et que vous avez une situation assez stable, foncez. Sinon ? Le second marché est quand même très intéressant à Paris. En province, c’est un tout autre discours, il y a d’énormes disparité, donc prenez le temps de vous renseigner longuement sur le prix de votre future acquisition à l’instant T et à n+1 2 et même 5 ans !